Marche Chalon-sur-Saône / Château-Chinon


 

 

 

Les 11, 12 et 13 Septembre, les membres du collectif MST 71 médecins, kinésithérapeutes, infirmier(e)s, et dentistes se retrouvent, accompagnés de leurs patients pour une grande marche pour la santé  de Chalon Sur Saône à Château-Chinon.

 

 

Cette marche s'inscrit dans un processus d'opposition à des points de la loi de santé en cours et qui sera examinée au Sénat en septembre 2015.

 

Pourquoi Château-Chinon ?

 

Sous-préfecture de la Nièvre de 2000 habitants, Château-Chinon accueille en 2010 une maison médicale avec 4 médecins généralistes accompagnés de paramédicaux. Elle couvre un bassin sanitaire d'environ 7000 habitants. Fin 2014, ne restent que 2 médecins de 59 et 61 ans qui décident tous deux de fermer leur cabinet en janvier 2015 devant la charge de travail intenable à deux et partent à quelques kilomètres de là ( Anost et Autun). Château-Chinon devient ainsi la première sous préfecture de France sans médecins généralistes libéraux. Les consultations sont (temporairement d’après les élus locaux) assurées par des médecins salariés du proche hôpital.

 

Il nous semble symbolique et pertinent de mettre en perspective notre opposition à la loi de Santé avec les problèmes de gestion de la couverture sanitaire en France. La désaffection pour la médecine générale de premier recours en est la substance.

 

Pourquoi marcher ensemble ?

 

Rarement proposition n'a paru être aussi clivante entre soignants et patients que le tiers payant généralisé.  La caricature des uns ne voyant que risques d'impayés et des autres ne voyant que gratuité doit être effacée. Le tiers payant et la loi de santé charrient derrière eux nombres de profondes  modifications du système de santé et de la relation entre soignant et patient. (Voir " Qui est MST 71 ? ").

Certes, le système est imparfait et probablement non pérenne. C'est bien pour cela que de vrais états généraux de la santé sont réclamés à corps et à cris par les soignants, en permettant aux patients de réellement s'y associer et ainsi de renouer le dialogue autour d'une seule finalité : promouvoir au mieux la santé du plus grand nombre.

 

Marcher ensemble, soignants et patients, est déjà le début de cette alliance.